PV de chantier
Travaux, Construction & Rénovation

Le PV de chantier, qu’est-ce que c’est ?

Au terme de la construction ou de la rénovation, l’artisan ou l’entreprise du bâtiment ainsi que le commanditaire des travaux doivent signer un PV de chantier. C’est une étape indispensable afin de conclure le chantier et d’activer la couverture des assurances obligatoires. Si vous allez passer par cette étape prochainement, découvrez tout sur le Procès-Verbal de chantier maintenant.

C’est quoi exactement le PV de chantier ?

Le PV de chantier annonce officiellement la fin des travaux de rénovation ou de construction, c’est le transfert de responsabilité de la construction qui passe du constructeur au client. C’est la dernière phase du chantier, il se passe avant l’entrée dans les lieux. Il faut que le client valide l’ouvrage et déclare accepter les travaux effectués par l’artisan ou l’entreprise du bâtiment. Pour ça, les deux parties font la visite de réception, et c’est après qu’ils signent le document. Lors de cette visite, tous les collaborateurs qui ont œuvrés sur le chantier doivent être présents, et le client voit ce qui a été fait ou non et vérifie que tout a été fait comme prévu dans le but d’émettre des réserves en cas de non satisfaction. En effet, à la signature du contrat, l’artisan s’est engagé à livrer le chantier selon les termes énoncés au préalable, la réception est donc un état des lieux pour voir la conformité du travail fait. Rénover et Construire, ce mode de réception doit être choisi au début des travaux. Même s’il n’a pas une valeur juridique, le PV de chantier est essentiel, car il constitue une preuve importante du dossier d’expertise en cas de contentieux. Ainsi, il est essentiel que le PV de chantier soit rédigé de manière précise, objective et claire.

Que contient le PV de chantier ?

procès-verbal de chantier
Crédits : Twenty20

Le PV de chantier doit indiquer différentes constations comme les vices de l’ouvrage, les malfaçons, les défauts de conformité, les vices et les désordres visibles… Notons également le temps pour la réparation des désordres ainsi que la consignation du prix qui en cas de désaccord peut être établi par un tiers désigné par le juge en tribunal de grande instance. Si le client n’indique pas ces observations, ça signifie qu’il accepte le chantier tel qu’il est. S’il n’y a pas de réserves, il libère le solde restant s’il est accompagné d’un professionnel du bâtiment, s’il n’en a pas, il a 8 jours après la signature du PV de chantier afin de remettre en cause les désordres. Les réserves sont envoyées à l’entrepreneur par lettre recommandé avec accusé de réception. Après ce délai, il n’aura plus le droit de demander une réparation.

On trouve différentes formes de PV de chantier : la réception express avec la présence des deux parties, la réception tacite sans réception formelle où le client a déjà aménagé et payé l’entreprise ou l’artisan ainsi que la réception judiciaire en cas de désaccord et sans solution à l’amiable.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.